Zones humides - Syndicat des Couzes : SIAV

Syndicat Intercommunal d'Aménagement de la Vallée
de la Couze Pavin, de la Couze de Valbeleix et de leurs affluents
Aller au contenu

Menu principal :

Actions
Qu’est-ce qu’une zone humide ?

Le Code de l’environnement (article L. 211-1) définit les zones humides comme « des terrains exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre, de façon permanente ou temporaire. La végétation, quand elle existe, est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ». Ce terme désigne un grand nombre d’habitats : prairie humide, tourbière, mare…

Aujourd’hui, tous les travaux réalisés sur des zones humides sont soumis à la réglementation quelle qu’en soit la surface.

Intérêts des zones humides :
Les zones humides présentent de nombreux intérêts écologiques :
• elles sont le lieu d’habitat, de refuge, de chasse, de reproduction de nombreuses espèces animales,
• elles participent à l’épuration des eaux car elles captent et recyclent les éléments dissous,
• elles atténuent les crues car elles peuvent absorber de grandes quantités d’eau et les restituer en période de sécheresse,
• elles constituent de véritables réservoirs de biodiversité en hébergeant l’habitat de nombreuses espèces.

Nos actions :

Expertises des projets susceptibles d’impacter les zones humides

Dans le cadre du Contrat territorial, une première expertise (vérification de la présence de zone humide) est réalisée à l’aide de la cartographie du SAGE Allier Aval.

L’objectif de cette action est de réaliser une cartographie précise des zones humides de ce territoire, à l’usage des communes afin de leur permettre de mieux les prendre en compte dans leurs documents et projets d’urbanisme.

En 2015 – 2016, un inventaire a été réalisé sur 3 communes du territoire (Issoire, Saint-Vincent et Besse et Saint-Anastaise. Afin de limiter, les expertises de terrains, ces zonages ont été croisés avec les zones de potentialité du SAGE Allier Aval, soit 2 292 ha.

Les premières expertises ont recensé 182 zones humides soit 670 ha (sur les 2 292 ha à expertiser). Sur le territoire, les zones humides sont relativement nombreuses et globalement de qualité moyenne, notamment à cause de leur présence en milieux très anthropisés ou d’un impact sur leur fonction, de plus elles ne sont que moyennement valorisées. Le niveau de menace reste élevé : 8% des zones humides présentent des pressions sérieuses.

La deuxième tranche du projet lancée en 2017 concernera des inventaires sur l’ensemble des communes du territoire (sauf Issoire et Saint-Vincent) et complément sur Besse et Saint-Anastaise, soit 2 632 ha.






Agence de l'eau Loire Bretagne
Conseil départemental du Puy-de-Dôme (63)
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Etablissement public du ministère
chargé du développement durable
Retourner au contenu | Retourner au menu